La connaissance requiert un sacrifice

Gestion des couleurs

La connaissance requiert un sacrifice
Allégorie du sacrifice de l’oeil à la fontaine de Mimir

 

Dans cette étude pour autoportrait, le thème est une allégorie du sacrifice du dieu Odin à la fontaine de Mimir. Si la photo n’est pas encore terminée (les positions et l’éclairage ne sont pas encore totalement déterminés), j’ai essayé d’user du symbolisme des couleurs.

La gestion des couleurs se fait sous deux axes : le symbolisme (quel est le sens et la perception commune des couleurs) et l’harmonie (branche esthétique de la philosophie).

1. Le symbolisme à travers la couleur

La couleur est sensée représenter des émotions. D’ailleurs, il est même possible de combiner les teintes pour créer des nuances de sentiments (Plutchik, 1980).

« Plutchik-wheel fr » par Machine Elf 1735, Jean Marcotte — Travail personnel; File:Plutchik-wheel.svg. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons – http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plutchik-wheel_fr.svg#/media/File:Plutchik-wheel_fr.svg

 

Dans cette figure, les couleurs choisies ne représentent pas nécessairement le sentiment, elles sont utilisées pour marquer les différences mais l’intérêt du document est de comprendre qu’une émotion est la composition de plusieurs émotions primaires et même secondaires. Cela conduit au tableau suivant de composition des émotions :

 

compositions d’émotions proches émotion produite composition primaires et secondaires émotion produite Compositions éloignées Résultats
Joie et confiance Amour Joie et peur Culpabilité Joie et surprise Ravissement
Confiance et peur Soumission Confiance et surprise Curiosité Confiance et tristesse Fadeur
Peur et surprise Crainte Peur et tristesse Désespoir Peur et dégoût Honte
Surprise et tristesse Désappointement Surprise et dégoût Horreur Surprise et colère Indignation
Tristesse et dégoût Remords Tristesse et colère Envie Tristesse et anticipation Pessimisme
Dégoût et colère Mépris Dégoût et anticipation Cynisme Dégoût et joie Morbidité
Colère et anticipation Agressivité Colère et joie Fierté Colère et confiance Domination
Anticipation et joie Optimisme Anticipation et confiance Fatalisme Anticipation et peur Anxiété

Ce tableau présente la proposition de Plutchik pour la construction des émotions. Si les couleurs sont bien liées à des sentiments, la composition de celles-ci devrait provoquer des émotions.

Les compositions d’émotions provoquent des comportements ; par exemple, joie et ravissement conduisent à l’accouplement quand anticipation et vigilance poussent à l’exploration. Les compositions de couleurs devraient provoquer des émotions et pousser à des comportements comme l’acte d’achat dans le marketing Web.

Le tableau suivant présente une partie des couleurs et leur signification :

Tableau récapitulatif des couleurs
Type Nom Sens positif Sens négatif association
Couleur primaire Bleu rêve, sagesse, sérénité, vérité, loyauté, fraîcheur, intelligence supérieure (foncé) Mélancolie, niais (trop pale) océan, ciel, fleurs (bleuet)
Jaune fête, joie, chaleur, ego, puissance, connaissance, amitié traîtrise, mensonge, tromperie boîtes aux lettres, sable, soleil, œuf, fleurs (marguerite)
Rouge amour, passion, chaleur, sexualité, ardeur, triomphe colère, interdiction, danger sang, feu, lave, végétaux (tomate, coquelicot, fraise)
Couleur secondaire Vert espérance, chance, stabilité, concentration, compréhension, l’harmonie, la guérison échec, infortune végétaux, légumes (poivrons, petits pois)
Orange joie, créativité, communication, sécurité, optimisme kitch fruits (orange, abricot, melon)
Violet rêve, délicatesse, paix, amitié, méditation, mysticisme mélancolie, solitude, froideur si trop foncé végétaux (raisin, aubergine), fleurs (violette), habits des évêques
Couleur tertiaire Marron nature, douceur, neutralité, ascétisme Dégoût, décomposition, solitude terre, arbres, aliments (cacao, café), matières fécales
Doré richesse, fortune, fécondité Luxe exagéré Or, blé, maïs
autre Noir élégance, simplicité, sobriété, rigueur, mystère Mort, deuil, tristesse, vide, obscurité ténèbres (nuit), certains animaux (merle, corbeau, chats)
Blanc pureté, innocence, virginité, mariage Deuil dans certaines cultures neige, lumière, lait, robe de marié
Gris calme, douceur tristesse, solitude, monotonie, mélancolie animaux (souris, éléphants), poussière
Rose éminité, romantisme, séduction, bonheur, tendresse, jeunesse Couleur culturellement réservée aux filles fleurs

ce tableau donne un exemple de couleurs et de leur signification. Dans le cas de la photo proposée en début, le don de l’oeil afin de boire à la source est une forme de guérison et ainsi, la femme qui tient l’écrin est en vert. C’est aussi la couleur de l’harmonie car il est considéré dans l’ordre des choses que la connaissance demande du sacrifice. Celle qui tient le breuvage est en rouge car il faut du courage pour connaître. Sans connaissance, il n’y a pas de peur.

Les couleurs comme les émotions peuvent être nuancées. Par exemple, le rouge foncé symbolisera l’excitation puis, en s’éclaircissant, arrivera au désir en passant par la passion. Il a été montré que le rouge rendait ceux qui en sont entourés plus attirants pour les femmes. Porter des vêtements rouges ou poser sur un fond rouge rend sexy. Le rose qui est un mélange de blanc et de rouge, symbolisera l’amour romantique plus que la passion, le blanc étant symbole de pureté et de mariage depuis peu. Le gris étant un mélange de noir et blanc, reflète surtout l’absence d’émotions et de sentiments. En gros, ce qui se sont ennuyés à la représentation visuelle de 50 nuances de Grey, savent maintenant pourquoi.

Une fois effectué le choix symbolique des couleurs, il convient de se demander si elles s’accordent.

2. L’harmonie des couleurs

Le cercle chromatique associe entre elles les couleurs en les disposant en fonction de leur ton.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:CYM_color_wheel.png#/media/File:CYM_color_wheel.png

En général, il convient de ne pas accorder plus de quatre couleurs entre elles. On peut accorder des couleurs voisines sur la roue chromatique, par exemple, c’est ce que l’on voit souvent dans la nature.

Les couleurs complémentaires (celles qui sont opposées sur la roue) s’harmonisent parfaitement.

Les autres possibilités d’accords correspondent aux figures géométriques. On compose entre elles les couleurs qui sont sur les trois côtés d’un triangle équilatéral ou isocèle ou d’un carré. On peut aussi composer deux complémentaires et une ou deux analogues (celles juste à côté sur la roue chromatique). Le bleu et le jaune s’accordent par complémentarité, l’une sera appelée la dominante et l’autre la tonique. La tonique permet de réveiller la composition. Par analogie avec le jaune, nous pourrions ajouter une teinte orange. Un triangle équilatérale nous montre que le cyan, le magenta et le jaune vont ensemble, de même, le vert, le magenta et le rouge s’accordent dans un triangle isocèle.

Dans le cadre de l’offrande à Mimir (la photo en tête d’article), il a été choisi des couleurs complémentaires (rouge et vert). La encore, la résultante correspond à un mélange de vitalisme et de puissance. Le vitalisme car on ne peut sacrifier que ce qui vit et la puissance par le biais de la connaissance.

Le chromafiltre permet de créer ses propres harmonies. Cet outil développé en flash permet d’accorder les couleurs en proposant aussi les émotions liées.